Retour en USSR

Posted on: 2013/12/03 | Toutes les Nouvelles

Retour en USSR Back in the U.S.S.R, comme le chantaient les Beatles, après que Mike Love des Beach Boys dit à Paul McCartney en plaisantant: «Tu ne crois pas qu’il serait plutôt amusant de faire une version soviétique de Back in the U.S.A.?». En effet, La mode soviétique revient en force. Mugs, médailles, pots à crayons, slips à l’effigie de Lénine ou Staline… Objets kitschissimes ou authentiques, le marché Ismaëlovo  vous permettra de trouver toute sorte d’objets très hétéroclites(métro Partizanskaya). marché IsmaëlovoLà-bas, une fois arrivés, évitez les échoppes à touristes, les stands de matriochka ou de foulards de babouchka et montez directement les escaliers situés au fond pour arriver dans la section des antiquités. Vous trouverez dans ce capharnaüm des montres Vostok ou Aviator, des appareils photo Zorki, des médailles et des vinyles usagés ou même des objets de propagande. Faites cependant attention, beaucoup de faux circulent. Montres SoviétiquesPrès du marché Ismaëlovo, vous trouverez un haut-lieu du communisme, le bunker de Staline qui vous plongera au cœur de la guerre froide. Construit dans les années 1930, il était relié au Kremlin grâce à un long souterrain de plus de quinze kilomètres; mais c’était surtout le poste de commandement d’urgence de l’armée rouge. Situé à six mètres de profondeur, il comprend une salle de conférences, un bureau, une chambre à coucher et une salle à manger. Si vous êtes passionné par cette époque, profitez de votre séjour à Moscou pour visiter aussi le bunker de Taganskaya et son musée de la guerre froide.

Bouchon

Si vous êtes pris par le temps et que vous souhaitez un souvenir, vous pourrez dénicher sans peine des Lada ou des Moskvitch miniatures dans le métro ou des peluches représentant l’ours Micha, la célèbre mascotte des JO de 1980. Les nostalgiques apprécient également le papier à cigarettes ou les cigarettes Belomorkanal (беломорканал) avec leur design typiquement communiste, le fromage fondu droujba, -(Дружба signifie amitié) que beaucoup jugent mauvais, mais qui est authentique avec son emballage en aluminium, ou encore le chocolat Aliona(алёна) produit par la chocolaterie Octobre rouge, toujours en activité.

Autre lieu, pour les nostalgique de l’époque soviétique, au dernier étage du GUM, la cantine n°57 (Stolovaya en russe) surfe aussi sur cette vague avec son style des années 1950, ses nappes typiques et son self-service. À l’époque soviétique, il faisait partie des restaurants gérés par le gouvernement ou l’on venait manger après avoir bien sûr enduré une longue file d’attente. Rassurez-vous, les temps ont changé ; même si l’accueil réservé par le personnel est un peu bourru, vous ne serez pas déçus par la nourriture. Et si le GUM est le temple du luxe à Moscou, les prix de cette cantine restent abordables comparés aux standards moscovites. Dans le registre nostalgique, le parc VDNKh est assez surréaliste. Conçu dans les années 30 pour afficher les succès soviétiques, il est traversé de larges avenues flanquées d’une multitude de pavillons dédiés à la santé, l’agriculture, l’économie ou aux anciennes républiques socialistes (Arménie, Biélorussie, Kirghizstan). Aujourd’hui, les bâtiments sont en rénovation ou occupés par des marchands de DVD piratés, vêtements made in China, plantes médicinales… En été, le parc est un lieu de promenade avec sa grande roue, ses marchés et ses vendeurs de pop-corn.

Salle soviétique

Si vous souhaitez vous replonger dans ces années, n’hésitez pas à demander conseil à Russian Rent. Nous nous chargerons de vous proposer un programme sur mesure, et de satisfaire tous vos besoins: guide francophone, transports, et bien d’autres services, sans oublier bien sûr, un logement tout équipé et aux standards élevés, dans le quartier de votre choix.

Commentaires