Soleil de Nuit à Saint-Pétersbourg

Posted on: 2013/12/03 | Toutes les Nouvelles

Soleil de Nuit à Saint-Pétersbourg

“Mais ce qu’avant tout j’aime, ô cité d’espérance, C’est de tes blanches nuits la douce transparence”.

Ainsi chantait Pouchkine dans le Cavalier de Bronze, la beauté irréelle de Saint-Pétersbourg lors des légendaires Nuits Blanches.

Saint-Pétersbourg est la métropole la plus septentrionale au monde. Chaque année de fin mai à début juillet, le soleil de minuit drape la ville de Pierre le Grand d’un voile magique, à la limite du surnaturel. Ses palais et ses canaux se drapent ainsi de mystère. Le soleil ne se couche jamais, on perd alors la notion du temps, comme si on lévitait. L’atmosphère est réellement féerique. Durant tout le mois, les nuits de la ville de Pierre le Grand est illuminée par des concerts et des spectacles.

nuitsblanches

Ce qui rend les Nuits Blanches, appelées aussi «tolga » ou soleil de minuit, tellement magiques, c’est la rencontre de la beauté intrinsèque de la ville et de cette luminosité quasi-surnaturelle qui magnifie l’élégance des bâtiments, des palais et surtout des canaux.  Ainsi, tous les ans, après d’interminables mois d’hiver, St Petersbourg profite de 50 jours durant lesquels le soleil ne se couche jamais, offrant ainsi des journées sans fin à ses habitants. Ce phénomène naturel exceptionnel que sont les solstices d’été, est du à la position géographique de Saint-Pétersbourg. Elle est la ville la plus septentrionale du monde, sur le 60ème parallèle.

Cela fait plus de 300 ans que les Pétersbourgeois en profitent pour fêter dignement ce court été: festival de jazz, concerts de rock plein air, musique classique dans les théâtres et les châteaux de la ville… Il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts. Les pièces de théâtre et les spectacles de danse sont partie intégrante de la fête, et on peut également assister pendant les Nuits Blanches de St Petersbourg à des carnavals, joutes navales et il est particulièrement étrange d’assister aux feux d’artifices sur la Néva, tirés semble-t-il en plein jour ! Tous les plus beaux monuments de la ville et des environs sont mis à contribution puisque l’on trouve aussi bien des concerts de rock à la Forteresse Pierre et Paul qu’un carnaval autour du palais tsariste de Tsarskoïe Selo ou un festival de jazz au bord de la Baltique. Outre le classique circuit touristique, il ne faut pas manquer de visiter l’île New Holland, un lieu longtemps interdit au public, devenu le lieu de rendez-vous incontournable de la jeunesse branchée pétersbourgeoise.

Nuits blanches à Saint-Pétersbourg3

L’atmosphère devient alors vraiment féerique, une ambiance indescriptible qui n’existe nulle part ailleurs. La nuit du 21 au 22 juin (lors du solstice d’été), les réjouissances se font plus intenses. La bière locale (la Baltika) coule à flot, les terrasses des cafés et restaurant sont bondés et il semble que le flot des promeneurs soit perpétuel sur la perspective Nevsky, si chère à Gogol et Dostoïevski… Pourtant, dès que l’on s’éloigne des grandes artères, on peut jouir d’une solitude rare en parcourant des avenues désertes dont l’architecture classique exaltée par cette lumière irréelle crée un décor onirique. Se promener sur les quais de la Neva est particulièrement agréable, pendant les Nuits Blanches de Saint Pétersboug; c’est un moment magique, surtout lorsqu’on assiste à la levée des ponts illuminés de la Venise du Nord. En effet, chaque nuit, le fleuve Neva et les nombreux canaux voient naviguer navires et paquebots  qui vont et viennent depuis la mer Baltique. Vous pouvez faire une croisière sur les nombreux  canaux  de la ville.

Nuits blanches à Saint-Pétersbourg

Commentaires